Les inondations sur la plaine des Sorgues

Toutes les communes de la plaine des Sorgues peuvent subir des inondations suite à des précipitations intenses (ou épisode méditerranéen), suite à des précipitations longues et abondantes sur l’impluvium de la Fontaine de Vaucluse provoquant le débordement du gouffre, suite à des remontées de nappe, des débordements du Calavon-Coulon…

La plaine des Sorgues est un espace soumis au risque d’inondation. Globalement, sur ce territoire, les inondations sont de type « fluvial », c'est-à-dire qu’il s’agit de phénomènes relativement lents caractérisés par des vitesses d’écoulement très faibles, voire nulles. De ce fait, dans le bassin des Sorgues, si les inondations peuvent affecter ou détruire des biens, elles ne constituent pas un véritable risque pour les personnes.

Cette situation est véritablement exceptionnelle en région méditerranéenne où la quasi-totalité des autres cours d’eau (Ouvèze, Lez, Argens...) connaissent des crues de type « torrentiel » qui, par leur violence et leur rapidité, constituent une menace importante pour les personnes et peuvent générer des dégâts matériels beaucoup plus importants que ceux d’une crue de type « fluvial », comme dans le bassin des Sorgues.

La plaine des Sorgues est en fait soumise à des phénomènes hydrologiques relativement complexes, d’origine diverses et qui peuvent parfois se combiner.

Inondations suite à des précipitations intenses ou épisode méditerranéen

Épisode méditerranéen : Violent système orageux apportant des précipitations intenses (plus de 200 mm en 24h) sur les régions méditerranéennes. Ces épisodes sont liés à des remontées d’air chaud, humide et instable en provenance de Méditerranée.

Vous pouvez suivre en temps réel le débit de la Sorgue à Fontaine de Vaucluse sur le site :

 

Par ailleurs, depuis 2008, le Syndicat Mixte du Bassin des Sorgues met à disposition des 18 communes de la plaine des Sorgues un accès réservé à un pôle d’expertise hydrométéorologique qui leur permet de mieux anticiper et gérer localement les périodes de crises liées aux risques d’inondation.

A ce titre, les citoyens des communes d’Althen des Paluds, Bédarrides, Caumont sur Durance, Châteauneuf de Gadagne, Entraigues sur la Sorgue, Fontaine de Vaucluse, Jonquerettes, Lagnes, Le Pontet, Le Thor, L’Isle sur la Sorgue, Monteux, Pernes les Fontaines, Saint Saturnin lès Avignon, Saumane de Vaucluse, Sorgues, Vedène et Velleron bénéficient d’un accès gratuit à l’application smartphone Mypredict, disponible sur App Store et Google play.

Inondation en raison du ruissellement pluvial et/ou par saturation ou débordement des réseaux d’écoulement

 

Lors de pluies exceptionnelles, les réseaux qui assurent l’évacuation des eaux (mayres, réaux, fossés ou conduites enterrées) sont saturés ; les eaux qui continuent de ruisseler sur les sols ne sont alors plus évacuées et sont donc stockées « sur place » dans les zones les plus basses du secteur.

 

Inondation par débordements des affluents des Sorgues

Les principaux affluents concernés sont La Folie, les Névons, le Sénot, la Nesque, l’Auzon, la Grande Levade… qui sont des cours d'eau torrentiels, contrairement à la Sorgue.

Inondations par débordement du Canal de Vaucluse

Le Canal de Vaucluse est situé en contrebas de 5 communes fortement urbanisées et collecte toutes les eaux pluviales d’une partie du bassin versant (environ 2 230 ha). Dès que le canal est saturé, les eaux débordent et rejoignent la zone basse de la plaine et son exutoire naturel, la Sorgue d’Entraigues. La gestion actuelle du Canal de Vaucluse a pour but de vider le plus possible le Canal afin de pouvoir collecter et évacuer les eaux de ruissellement urbaines et rurales. En cas d'évènement extrême, ceci peut ne pas être suffisant...

Inondation suite à des précipitations longues et abondantes sur l’impluvium de la Fontaine de Vaucluse provoquant le débordement du gouffre

Impluvium : La Fontaine de Vaucluse est alimentée par les précipitations (pluie et neige) sur un vaste territoire de près de 1 200 km². C’est l’impluvium.

Inondations par débordement des Sorgues

Ces inondations surviennent en général 2 à 3 jours après un évènement pluvieux exceptionnel, le temps que la Fontaine de Vaucluse réagisse aux précipitations sur son bassin d’alimentation (impluvium). Les débordements apparaissent dans les endroits où la capacité du lit de la rivière est insuffisante pour évacuer « normalement » le débit de la Sorgue. A l’aval du réseau des Sorgues, où le cours d’eau est endigué, des inondations peuvent aussi être provoquées par des voies d’eau dans les digues, voire par la rupture des ces dernières.

 

Les débordements de la Sorgue à l’aval d’Entraigues sur la Sorgue et de Pernes-les Fontaines sont plus fréquents et dépendent fortement du niveau d’eau dans l’Ouvèze qui peut bloquer les écoulements de la Sorgue.

Plus on s’éloigne de la confluence de la Sorgue avec l’Ouvèze, plus le risque de débordement des Sorgues diminue.

Inondations par contrôle aval des affluents et/ou de l’Ouvèze

Une pluviométrie exceptionnelle peut entraîner en quelques heures une crue de l’Ouvèze (émissaire de la Sorgue) ou des affluents situés dans la partie aval de la plaine des Sorgues (Auzon, Grande Levade et Nesque). Ces crues entraînent un « effet barrage » pour la Sorgue qui ne peut plus s’écouler normalement – même si elle n’est pas en crue – et peut déborder dans certains secteurs de la plaine aval (Bédarrides, Monteux, Althen des Paluds, Entraigues sur la Sorgue...).

D'autres facteurs d'inondation

Inondations par crue / remontée de nappe

Dans la partie aval du réseau et dans quelques secteurs de la partie médiane, le niveau de la nappe phréatique peut être supérieur à celui du terrain naturel. La nappe crée alors des inondations sans lien direct avec le cours d’eau.

Inondations par débordement du Calavon-Coulon

 

Situé au Sud-Est de la plaine des Sorgues, le Calavon-Coulon est un affluent de la Durance. Lors de très forte crue, ce dernier peut déborder en rive droite ; les eaux s’écoulant alors vers la plaine des Sorgues (secteur de L’Isle-sur-la-Sorgue, Le Thor, Caumont sur Durance, Châteauneuf de Gadagne). Les eaux du Calavon-Coulon peuvent venir "grossir", en cas d'évènement exceptionnel, les eaux des Sorgues.

Le Syndicat de rivière du Calavon Coulon mène actuellement un programme d’études et des travaux pour réduire la fréquence des inondations dans certains secteurs et favoriser la prévention de ce type d’évènement.

 

Quelques inondations historiques sur la plaine des Sorgues :
  • Septembre 1622
  • Mai 1856
  • Octobre 1907
  • Novembre 1951
  • Septembre 1992 (confluence Sorgue/Ouvèze)
  • 11 janvier 1994 – crue historique de la Fontaine de Vaucluse (85 m3/s)
  • Décembre 2008

 

Le saviez-vous ?
Ne pas confondre crue et inondation.
Une crue est une montée, parfois brutale, des eaux sans débordement.
Une inondation est une crue qui déborde.