La Fontaine de Vaucluse

La Fontaine de Vaucluse donne naissance à la Sorgue.
Cette source est alimentée par un immense aquifère karstique.

La Sorgue prend sa source à la Fontaine de Vaucluse, qui est une des plus importantes exsurgences du monde. L’aquifère de la Fontaine de Vaucluse est dit karstique car il se développe à la faveur de l’érosion de la roche calcaire par les eaux qui s’infiltrent dans le sol. Ce karst se développe dans les calcaires du Crétacé dont l’épaisseur peut atteindre 1 500m.

L’aire de collecte des eaux de pluies (impluvium) qui vont un jour alimenter la Fontaine de Vaucluse est immense avec une superficie d'environ 1 200 km².

La Sorgue est ainsi une des rares rivières de Provence à bénéficier d’une eau fraîche toute l’année (entre 12 et 14°C), même au plus fort de l’été.

La Fontaine de Vaucluse alimente la Sorgue grâce à 2 types d’exsurgences : des sources inférieures dans le lit de la Sorgue, nommées « griffons », et lorsque le gouffre déborde.

Les sources inférieures, nommées « griffons »

Un peu en aval du gouffre de Fontaine de Vaucluse, dans le lit de la Sorgue, se trouvent des sources inférieures alimentées par les eaux du gouffre.  Ces eaux s’infiltrent par des fissures dans la roche et ressortent plus bas. Certaines de ces sources, les plus en aval, sont pérennes.

Le gouffre

Le gouffre de Fontaine est situé au pied d’une falaise de 200 m de haut, d’où l’eau surgit à certaines périodes de l’année (principalement en automne, hiver et au printemps, après des épisodes pluvieux conséquents). On dit que "la Fontaine sourd au fond d’une vallée clause", vallis clausa en latin, ce qui a donné le nom de Vaucluse à la source, au village et au département.

La Fontaine de Vaucluse est célèbre dans le monde entier car son fonctionnement est atypique. Son débit peut varier en effet rapidement de quelques m3/s à plusieurs dizaines. De plus, le gouffre de Fontaine de Vaucluse a une profondeur estimée à plus de 300 m dans lequel les eaux circulent rapidement avant de jaillir, ce fonctionnement a été qualifié de « vauclusien » par les hydrogéologues. Le terme de « source karstique de type vauclusien » est utilisé dans le monde entier pour décrire les sources dont le fonctionnement est similaire à celui de la Fontaine de Vaucluse.