La flore

Le réseau des Sorgues avec son débit puissant, ses faibles variations des niveaux d’eau et sa température relativement froide représente une exception dans le sud de la France. En effet ses caractéristiques s’apparentent davantage à un cours d’eau des régions tempérées alors que la Sorgue est dans un contexte méditerranéen.
Cette situation influence la nature de la végétation présente sur ses bords, végétation qui associe des spécificités méditerranéennes et médio-européennes.

Le contexte des Sorgues fait que l'on trouve dans le lit de la rivière, sur les berges ou dans les milieux humides associés, des espèces végétales rares – à l’échelle régionale, nationale, voire à l’échelle européenne – et qui constituent un patrimoine naturel de grande valeur biologique.

Cette végétation contribue fortement à la qualité paysagère du territoire qui confère à la Sorgue une renommée nationale et internationale.

Une étude fine de la végétation liée aux Sorgues a été réalisée par le Conservatoire Botanique National Méditerranéen de Porquerolles. Elle a notamment permis de réaliser une cartographie très précise de la végétation.

Mais cet ensemble remarquable est fragile, perturbé et menacé. Fragile du fait de la rareté de certaines communautés végétales qui le composent, perturbé dans son équilibre notamment par le dépérissement du platane et menacé par l’évolution des activités humaines dans un contexte péri urbain en plein développement.

La conservation de cette flore caractéristique est directement liée au maintien du bon fonctionnement de l’écosystème lié aux Sorgues. Les démarches telles que le Contrat de rivière ou Natura 2000 contribuent à cet objectif et ainsi au maintien des espèces qui y vivent.