Le platane et les Sorgues

En Provence, le platane fait partie du paysage local, y compris sur les bords de Sorgue.
Depuis plusieurs années, une maladie les décime : le chancre coloré.

D’où vient le platane ?

L’ensemble des platanes plantés au bord des cours d’eau, des routes, dans les fermes seraient issus d’une même souche : Platanus x acerifolia. Ce sont tous des clones, provenant de boutures entre le croisement du platane occidental (d’origine outre-atlantique) et du platane oriental (d’origine à l'Est du bassin méditerranéen). Ces deux platanes avaient été importés lors des grands voyages et découvertes du XVIIème siècle. Le croisement de ces deux souches a permis de créer un platane poussant rapidement avec un port majestueux. Par ailleurs, il fournit un bois de chauffage de qualité.
Sur les bords de Sorgues, le platane a donc été planté massivement, à raison d’un tous les dix mètres en moyenne.

Quelle maladie entraîne sa mort ?

Un micro-champignon, nommé chancre coloré, a été introduit en France lors du débarquement américain à Marseille en 1944. Il était présent dans le bois des caisses de munition, fabriqué en platane naturel du continent Nord américain.

Ce champignon a d’abord contaminé les platanes de Marseille, puis s’est propagé dans toute la Provence. Contrairement aux souches naturelles dont il est issu, le platane hybride n’est pas résistant à la maladie du chancre coloré. Les sujets contaminés meurent donc irrémédiablement.

Sur la plaine des Sorgues, la première contamination aurait eu lieu à Entraigues sur la Sorgue, dans les années 80. La maladie s’est ensuite progressivement et rapidement propagée à l’ensemble du réseau des Sorgues.

Comment ce champignon se propage ?

Le plus souvent, le champignon pénètre dans l’arbre via une plaie, à la base d’arbre ou une partie du tronc. La blessure est une « porte d’entrée », engendrée par des objets dérivant lors de crue, par des animaux telle que les castors, par l’intervention humaine. L’arbre, en réaction à cette intrusion, se protège en bloquant les vaisseaux conducteurs de sève, pour éviter sa propagation. Mais le chancre coloré est capable de circuler à travers toutes les parties du bois. Il continu ainsi à migrer vers des zones saines. Le platane détectant l’intrusion progressive, reproduit le blocage de sève. Quand le champignon est présent sur toute la circonférence de l’arbre, celui-ci aura bloqué l’ensemble de sont alimentation en sève…et meurt.

Champignon très virulent, le chancre coloré est capable de se disperser par de nombreux moyens :

  • l’eau qui transporte les spores largués depuis les platanes infectés en amont ;
  • les outils utilisés lors d’intervention sur arbre malade : scies, tronçonneuse.. ;
  • les engins de chantier, en roulant sur la sciure infectée ou manipulant de la terre contaminée ;
  • la propagation par les racines : lorsque des platanes sont proches, des soudures entre racines permettent au champignon de circuler par contact entre sujets sain et atteint.

Afin d’éviter la dispersion de cette maladie, des moyens doivent être pris : il s’agit des mesures prophylactiques (cf. arrêté du 22 décembre 2015 relatif à la lutte contre Ceratocystis platani, agent pathogène du chancre coloré du platane).

 Quelques exemples de mesures prophylactiques :

  • Désinfection des outils de coupe chaque jour en début de chantier et entre un sujet sain et malade en cours de chantier ;
  • Aucun remaniement des terrains adjacents un secteur contaminé ;
  • Interdiction de stocker du bois contaminé au pied de sujets sains ;
  • Désinfection des moyens de manutention et de transport en sortie de chantier;
  • ...

 

Comment reconnaître un platane malade ?

Au premier stade de la maladie, un platane atteint présente un feuillage anormalement clairsemé. Des trainées colorées violet-noir à rouge-violacé, appelées « flamme », apparaissent sur l’écorce. Celle-ci se fendille en puzzle régulier, sans toutefois tomber. En deux ou trois années, l’arbre est complètement sec.
Il représente alors un danger à court terme, par le risque de rupture de branche et de chute.