Photo de Gilles PRIORESCHI, Technicien Canal de Vaucluse et Jérémie SEFFUSATTI, garde Canal, expliquant les travaux d’entretien aux élus Serge SOLER, Guy MOUREAU et Dominique ANCEY

Travaux

Les opérations de chômage du Canal de Vaucluse sous surveillance des élus

Prévention du risque inondation - Des élus en visite sur le chantier d’entretien annuel (chômage) du Canal de Vaucluse.

Publié le

Afin d’assurer les opérations annuelles d’entretien (chômage), et la réalisation de travaux de lutte contre les inondations et de protection de berges, le Canal de Vaucluse est en chômage, depuis le 21 septembre 2019 jusqu’au 8 octobre 2019.

Lundi 30 septembre, quelques élus du Syndicat Mixte du Bassin des Sorgues, dont Guy MOUREAU - Président, Serge SOLER, Vice-président et Dominique ANCEY, conseillère syndicale et le Directeur, Laurent RHODET, s’étaient donnés rendez-vous sur la branche d’Avignon, à l’ancienne usine Air Liquide à Vedène, pour constater le bon avancement des travaux d’entretien.

Sur place, le technicien du Canal de Vaucluse, Gilles PRIORESCHI, leur a expliqué la méthode de travail : « L’objectif principal des prestations est la libération de la section d’écoulement de tout ce qui pourrait constituer un obstacle ou former un embâcle préjudiciable au bon écoulement de l’eau.  Douze agents œuvrent chaque jour pour bûcheronner les bois morts, couper les branches basses et faucarder les herbiers aquatiques. Les opérations sont menées de l’aval vers l’amont de chaque tronçon. Ces agents sont aidés d’une pelle à godet rotatif et d’un camion pour évacuer les déchets, essentiellement végétaux, issus de ces travaux.».

La visite de chantier s’est poursuivie au partiteur du Canal de Vaucluse, situé dans l’enceinte du Lycée professionnel du Domaine d’Eyguilles. Les élus ont pu voir les différents ouvrages permettant la répartition des eaux de la Sorgue entre la branche de Sorgues et la branche d’Avignon et avoir des explications sur les modalités de régulation du Canal de Vaucluse que les agents de garde du SMBS réalisent.

Les riverains et usiniers n’ont plus que quelques jours (remise en eau du Canal à partir du 7 octobre) pour réaliser les travaux leur incombant, notamment sur les berges ou sur leurs ouvrages.